En collaboration avec Pixware Creation

A propos d'Arne Quinze

Arne Quinze, né le 15 décembre 1971 en Belgique, est surtout connu pour ses grandes constructions en bois qu'il fait édifier sur la voie publique.

Arne Quinze a débuté sa carrière d'artiste dans les années 1980 en peignant des graffitis sans avoir toutefois terminé des études d'art officielles. Les principes essentiels récurrents dans l'œuvre de Quinze sont l'utilisation de multiples types de bois incluant même le bois de rebut, de couleurs électriques pour une peinture fluorescente et de thèmes faisant référence à l'interaction sociale et la communication. Cependant, c'est surtout par la crémation, lors de l'édition 2006 du festival Burning Man à Black Rock City, dans le Nevada, de sa sculpture Uchronia, vaste assemblage de planches de bois, haut de 30m et large de 60m, que Quinze se rendit célèbre. Les deux grandes installations publiques qu'il monta à Bruxelles furent également très remarquées. Elles se présentent comme des nuées de planchettes de bois, supportées par des piliers de bois encastrés dans des socles de béton : ce sont d'abord Cityscape en 2007 (sur l'avenue de la Toison d'or, déjà démantelée après un an), ensuite The Sequence, rue de Louvain, aux couleurs plus vives, haute de 15m et longue de 80m, et destinée en quelque sorte à faire la jonction entre les deux immeubles composant le Parlement flamand (2008 ; sera maintenu en place pendant cinq ans).

Aujourd'hui à Mons

Depuis lundi 3novembre 2014 l'artiste déballe sa "Wooden Structure" rue de Nimy à Mons, face au palais de justice.

La plantation de cette œuvre monumentale d'art urbain de 90 mètres de long sera terminée fin novembre. Voici ce que nous dit l'artiste belge du Plat Pays de l'événement qu'il va créer en Wallonie :

"Oui, de la fierté ! Pour moi, Bruxelles, la Wallonie, la Flandre, c'est la Belgique. Il n'y a pas de différence. Partout je me bats pour transformer nos villes en musées de plein air. A Mons, tout le monde sait encore dire bonjour. Il y a un côté chaleureux qui me plaît. C'est la raison pour laquelle, j'ai tout de suite dit oui au projet. On m'a offert la rue principale, celle qui monte vers la Grand-Place. Mon installation sera comme une nouvelle porte de ville. La rue appartient aux gens. Il faut ramener la culture en ville, cultiver le mélange des gens et des architectures."

Suivez cette performance au jour le jour

Avec nous, suivez l'évolution de cette oeuvre qui s'installe dans la rue de Nimy.
Suivez l'avancement de la structure comme si vous y étiez grâce à notre portfolio.



Liens :    Blog Sudinfo   Mons 2015